LA TOUR XVI


__________
TYPE : Triptyque
MÉDIUMS : Peinture à l’huile sur lin brut sans châssis
DATE : 2023
LIEU : France



__________
SYNOPSIS :

Dans le contexte de la crise écologique, c’est un rapport renouvelé au vivant qu’il s’agit de (re-)construire, de transformer. L’oeuvre LA TOUR XVI explore le concept de transition : elle est le moment du bouleversement vers le pouvoir de la régénération, essentielle et indispensable.

Pour cette oeuvre Camille Dedenise a travaillé directement en lien avec la carte de tarot La Tour, la carte de l’arcane majeure, le numéro XVI. La carte est ici à la fois support symbolique et archétype de l’intime et du collectif, métaphore et force d’influence. Camille Dedenise se positionne ainsi dans une grande et longue tradition d’artistes qui s’inspirent du tarot et travaillent avec.

Dans cette oeuvre, la transition est envisagée comme une présence, un moment qui est un espace, un territoire : le changement, le moment du passage d’un état à l’autre est une zone en flux. Un soulèvement inévitable.

La carte de tarot LA TOUR, connue aussi par le nom « La Maison Dieu » dans le tarot de Marseille, porte le numéro XVI. La carte du tarot LA TOUR représente une tour en haut d’une montagne, foudroyée par un éclair. La Tour s’effondre ravagée par les flammes. La carte représente un changement brutal, la destruction et le chaos, et ce qui advient dans l’explosion, dans l’effondrement.

Cette oeuvre figure cela : l’effondrement d’une structure humaine, d’un système qui ne fonctionne pas, à bout de souffle, qui suffoque dans le rythme de l’exploitation de la terre, du désastre écologique. La tour, qui symbolise la société et l’égo, est en destruction dans un chaos animé par les flammes. Les flammes représentent la destruction. Il est une fin nécéssaire, inévitable, qui arrête les abus. Dans ce moment de destruction, il est un éveil, dans la fin d’un idéal s’installe une autre réalité possible par la libération de l’égo, individuel et collectif. Cette nouvelle réalité permet de reconstruire les horizons, engager avec des nouveaux concepts, de nouvelles manières de, de nouvelles perspectives, de nouvelles graines : une régénération. Le feu représente aussi aussi le changement, la renaissance, comme le phœnix renait de ses cendres. Cette oeuvre est la figuration d’ une révolution, d’ un passage d’un état à un autre, une transition essentielle et inévitable.

Le triptyque comprend trois peintures à l’huile et pastel à l’huile sur lin brut sans châssis. Chaque peinture mesure 1 mètre de large et 1,5 mètre de longueur (hauteur).
La peinture centrale représente la tour qui s’effondre dans le feu. En son centre, dans la verticale, nous pouvons identifier une fente blanche (effectuée avec du pastel à l’huile, toile non trouée). Dans le chaos de la tour qui brûle, la fente blanche représente l’espace des possibles dans le moment de transition. Il est l’espace d’un possible, nécéssaire même, de régénération dans la brutalité d’un système à bout de souffle qui s’effondre sur lui-même, sur ses ruines.
À droite et à gauche sont les deux toiles qui représentent les espaces de régénérations dans le moment du chaos, qui se dégagent de la fente blanche : des animaux, des esprits, des formes humaines sont les figures centrales de cet espace. Il est une présence qui émane, qui dérive. Une présence sortie du monologue humain et de son égo, une présence qui pense le compagnonnage d’espèces, la fin de l’accumulation, la fin de l’exploitation, l’expérience de la finitude écologique : une régénération. Les végétaux verts sont l’espace commun de ces présences, ils sont entre abstraits et figurations, ils sont mouvements, verdoyants, vivants, comme soufflés dans le vent.

__________
« La tour, qui symbolise la société et l’égo, est en destruction dans un chaos animé par les flammes. Les flammes représentent la destruction. Il est une fin nécéssaire, inévitable, qui arrête les abus. Dans ce moment de destruction, il est un éveil, dans la fin d’un idéal s’installe une autre réalité possible. »


__________
L’OEUVRE :




À L’ATELIER :



DÉTAILS :





© 2024 DEDENISE CAMILLE  all content is protected by international copyright laws & protected by witchcraft
contact@dedenise.com