CONFINÉE, L’ATTENTE DU TEMPS


__________

TYPE : Archive, installation
MÉDIUMS : Photographie, film, installation
DATE : 2021
LIEU : Quelque part entre un lit et ineternet



__________
SYNOPSIS :
Durant un confinement en raison de la crise du COVID, j’ai commencé une exploration continue sous la forme d’une production performative multi-disciplinaire : une archive. Chaque jour, quelque chose fut créé et posté sur ma page Instagram. Cette archive peut être découverte en cliquant ICI.

De cette exploration est né le présent projet. Ce projet est une série de photographies, une vidéo et une installation. L’installation comprend : l’accrochage sur le mur d’une photographie unique grand format, la projection en boucle du film sur ce même mur blanc, projeté en parti sur la photographie et au sol un matelas avec une couette et un coussin, un lit défait aux draps blancs :






CONFINÉE est une oeuvre qui met en scène une archive du confinement, une archive créée en narration : celle d’une artiste qui se retrouve dans les vagues d’un momentum créatif envolé, l’archive de la solitude du confinement, du manque de perspective, d’une histoire et d’une écriture de la créativité de l’échec.

CONFINÉE vient raconter une attente entre passivité dû au confinement et l’action créative du quotidien, en difficulté. L’ennui se mêle à des momentums créatifs dont la matière nait des entrailles de la créativité, en échec, embarrassée, empêchée, gênée par la crise sanitaire. L’attente et le temps qui découle étrangement, dans et autour du lit, qui devient un refuge dans le refuge, une seconde peau, la coquille de l’ennui, d’une lassitude froissée. CONFINÉE vient raconter une expérience de l’isolement, aux frontières entre réalité et fiction. C’est osciller entre une réalité vécue et la création de l’archive narrative, c’est cet espace subtil, fin, en mouvement constant. En ce sens, cette oeuvre vient tracer les contours (flous et sans cesse mouvants) d’une forme d’autofiction, dont l’image est la matière principale, le matériau, le médium. CONFINÉE est une oeuvre qui met en lumière la vulnérabilité et la fragilité de cette solitude, habitée par un lien à l’Autre singulier, par les écrans et les réseaux sociaux.

CONFINÉE rapporte une relation particulière au concept d’attention, une attention à soi nouvelle dans l’isolation du confinement, dans la solitude, une tension tangible en lien avec le processus créatif qui se fait, une absorption particulière dans les écrans, qui écrit un rapport virtuel à l’Autre, un rapport étrange au monde, dans un scroll infini. CONFINÉE, une période, un cycle, un intervalle, une pause du monde réel, accepter, passer le temps, rencontrer le temps, l’absorber, il découle s’écoule, une veille, un moment qui semble sans avenir, en frustrations, demain que sera-t-il ?

__________
«une archive du confinement, une archive créée en narration : celle d’une artiste qui se retrouve dans les vagues d’un momentum créatif envolé, l’archive de la solitude du confinement, du manque de perspective, d’une histoire et d’une écriture de la créativité de l’échec.»


__________
LA VIDÉO :

__________
LA SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE :













© 2024 DEDENISE CAMILLE  all content is protected by international copyright laws & protected by witchcraft
contact@dedenise.com